Sheikh Hamza chakour
1946 – 2009


Né le 4 avril 1942 à Damas, Sheikh Hamza Chakour était Munshid, (chanteur voué au chant religieux islamique) et Muqri (lecteur du Coran) de la Grande Mosquée des Ommeyyades de Damas (Syrie).
Avec sa voix de basse au timbre ample et chaud, sa corpulence imposante et son charisme il était considéré comme l’un des plus grands interprètes actuels de chants religieux musulman et le plus célèbre chanteur syrien. Disciple de Saïd Farhat et de Tawfiq al-Munajjid, il était depuis la mort de Sulaiman Dawud, le dernier et le plus éminent représentant de la tradition vocale des confréries qaderi, rifaï et malawwia. Représentant un Islam de tolérance et un mysticisme ouvert et syncrétique il était également l’un des rares chanteur à accepter la présence d’instruments de musique.

Chef de la chorale des Munshiddin de la Grande Mosquée des Omeyyades de Damas, il desservait les cérémonies religieuses officielles en Syrie (notamment pour le 27e jour du Ramadan) où il était éminemment populaire. Il était particulièrement apprécié pour sa maîtrise exceptionnelle de la qâsida (improvisations vocales sur poésie classique monoryme)  il s'est fait connaître à travers le monde en tant que chanteur régulier de l'ensemble Al Kindi qu’il a accompagné depuis 1991 avec le spectacle des “Derviches Tourneurs de Damas”.
Ensemble avec Julien Jalal Eddine Weiss, ils ont enregistré 4 albums dont le double CD “Les derviches tourneurs de Damas, liturgie soufie de la Grande Mosquée des Ommeyyades de Damas” paru en 1999 chez Chant du Monde/ Harmonia Mundi, et ont fait plus de 400 concerts en France et dans le monde (Etats-Unis, Europe, Asie du Sud-Est, Australie...) se produisant sur les scènes les plus prestigieuses : Théâtre de la Ville, Festival des Musiques Sacrées de Fès, Festival de Baalbeck, Carnegie Hall, Queen Elisabeth Hall...

Sheikh Hamza Chakour a succombé à un accident cérébral chez lui à Damas dans la soirée du mardi 3 février 2009.

Ecoutez