Adib Daiykh, Julien Jâlal Eddine Weiss
"L'Art sublîme du Ghazal"







Adib Daiykh et julien Jâlal Eddine Weiss
au Bimaristan Arghuni d'Alep
Adib Daiykh, Julien Jâlal Eddine Weiss
" L'art sublîme du ghâzal "


Le Ghazal, l'art raffiné de la poésie courtoise arabe

D'origine persane, le ghazal est considéré comme le genre le plus élevé de la poésie proche-orientale et les grands mystiques que furent Hâfez, Sa'di et Rûmî en demeurent les principaux orfèvres.
Très vite cette poésie amoureuse aux résonances spirituelles s'est répandue dans la plupart des pays orientaux de culture islamique et plus particulièrement dans les milieux lettrés rattachés aux différentes confréries du soufisme.
De la Turquie à l'Inde, du monde arabe à l'Asie centrale, ce genre lyrique par excellence a inspiré de nombreux artistes, sensibles aux subtilités d'une dialectique érotique dans laquelle l'amour humain devient le symbole de l'union mystique et où inversement, la référence spirituelle permet de justifier l'épanchement des passions les plus terrestres.


Adib Daiykh, artiste adulé dans son pays, maître de la Qasîda (poème improvisé) et de l'improvisation vocale, manifeste la tradition savante la plus épurée de l'Orient arabe. Il est peut-être le seul chanteur contemporain dont la voix si flexible et haut perchée rappelle avec une certaine nostalgie les chanteurs arabes du début du siècle.

En duo avec J.J.Weiss, alors que la voix n'est soutenue que par les subtiles arabesques du qânun, il nous livre la quintessence d'un art sobre et jubilatoire par son inépuisable richesse mélodique. Plus qu'une mélopée, son chant est une jubilation intérieure, semblant toujours exprimer la douleur de l'être en quête de lumière. Vibrant d'une intense ferveur, sa voix s'élève dans la nuit de l'âme, portée au plus haut degré de son inspiration par les cascades cristallines de la cithare.

Faisant alterner compositions sur des poèmes classiques et improvisations spontanées, le chanteur et le musicien restent constamment à l'écoute de leur musique intérieure.

Formation
Adib Daiykh - chant
Julien Jâlal Eddine Weiss - qânun (cithare)